Cinq whiskies, cinq destinations

 

Notre soirée bimestrielle consacrée aux whiskies nous a permis de réviser nos gammes sur la distillation, l’assemblage et le vieillissement. En parcourant trois continents et cinq destinations, de l’Écosse au Japon, en passant par la France.

Ichiro malt & grain, Japon / Assemblage de whiskies de malt et de grain, ce blend est le fruit du travail d’Ichiro Akuto, distillateur et propriétaire à Chichibu et embouteilleur indépendant de quelques uns des plus rares whiskies japonais (Hanyu, Kawasaki etc.). Mis en bouteille à 46%, sans filtration à froid, c’est un whisky jeune et suave mais aussi riche et plein de caractère.
Bercloux pur malt, France / Produit dans la distillerie artisanale de Charente-Maritime, ce whisky élaboré à partir d’orge cultivée en France est un spiritueux ancré dans son terroir, avec une finition en fûts de Pineau des Charentes. Un whisky parfaitement équilibré, représentatif du dynamisme des nouvelles distilleries françaises.
Redbreast 12 ans, Irlande / Élaboré à parts égales d’orge maltée et d’orge non maltée, issu de distillats élevés en fûts de xérès oloroso, ce whisky développe une palette aromatique caractéristique de fruits rouges et d’épices douces. Assurément le meilleur whisky irlandais et un succès non démenti depuis plus de dix ans.
Edradour Ballechin 10 ans, Écosse / Ce single malt est l’expression tourbée de la distillerie Edradour. Ballechin 10 ans d’age est un whisky frais, riche et tourbé. Très fumé, il possède par ailleurs la douceur des malts d’Islay et le style riche et corpulent d’Edradour.
Eagle Rare 10 ans, single barrel, États-Unis / Bourbon complexe élaboré par la distillerie Buffalo Trace, Eagle Rare 10 ans est un haut de gamme plus sec et plus âgé que la plupart des bourbons. Cette version très gourmande présente des notes de noix de coco, de crème brûlée et de poires enrobées d’épices.

[15 février 2019]

Partagez sans modération…